Un jardin d'Eden made in Tanzanie

Publié le par Didier

D'immenses espaces cuits par le soleil, des montagnes et volcans jaillis des entrailles de la Terre, des paysages grandioses, des steppes aux herbes folles, des savanes à l'infini ponctuées d’acacias et de baobabs, des grands lacs, des animaux sauvages et des troupeaux par milliers, bienvenue dans l'Eden Tanzanien.

 

Carte réserves de TanzanieLes parcs de Tanzanie, moins nombreux que chez son voisin kenyan, y sont beaucoup plus étendus et les animaux y naissent, grandissent, et s'y reproduisent comme dans un royaume où l'Homme n’est qu'un hôte de passage, contemplatif et bienveillant.

 

Différents sites de Tanzanie sont d'ailleurs inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco : la zone de conservation du Ngorongoro, le parc national du Serengeti, le parc national du Kilimandjaro, la réserve de Selous, mais aussi les ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara, Stonetown (Zanzibar) et les sites d'art rupestre de Kondoa.

 

Aujourd'hui, près de 10% du territoire de la Tanzanie jouissent d'un statut spécial de protection. On peut distinguer trois différentes catégories de territoires protégés : les parcs nationaux, où les règles de protection sont les plus fortes (aucun habitant n'y est admis), les réserves de gibier (game reserves), où la chasse est autorisée, et les zones protégées, où l'on accepte des habitants qui peuvent vivre sous certaines conditions, comme les Masaïs notamment.

 

A l'Ouest d'Arusha, la région protégée du Ngorongoro, grande de 8 300 km², couvre des plateaux et des savanes ainsi que la totalité du massif du Ngorongoro, dont le cratère du Ngorongoro qui a donné son nom à l'aire. Le Ngorongoro, véritable coeur de cette zone, est un ancien volcan qui s'est effondré sur lui-même il y a deux millions d'années, créant ainsi la caldeira actuelle, d'un diamètre maximum de 22,5 kilomètres et d'une profondeur de 610 mètres.

 

Cratère du Ngorongoro

 

Le cratère du Ngorongoro constitue désormais une importante réserve faunique, et est devenu un attrait touristique majeur de la Tanzanie. Les tribus Masaïs y évoluent également en totale symbiose avec l'environnement. La diversité des paysages entraînant des variations climatiques importantes sont à l'origine de la formation de nombreux écosystèmes préservés, entre savane herbeuse parsemée de lacs et de marais à l'intérieur et broussailles et forêt tropicale dense sur la paroi interne de la caldeira.

 

Zèbres et flamants rosesLe volcan est un lieu de transit et de séjour de nombreux animaux migrateurs, principalement des mammifères. Ces animaux se déplacent au fil des saisons entre le cratère du Ngorongoro, la plaine du Serengeti et le Kenya. Parmi les nombreux mammifères présents, on retrouve les Big Nine, à savoir éléphants, rhinocéros, hippopotames, lions, léopards, guépards, girafes, zèbres et buffles. Quatre cents espèces d'oiseaux habitent le cratère, tels que l'autruche, le pélican et le flamant rose pour les plus communs, mais ce serait oublier les nombreux rapaces, perroquets et oiseaux d'eau qui y vivent également.

 

D'autres parcs se situent au Nord de la Tanzanie comme le parc national d'Arusha, petit parc aux portes de la ville du même nom, le parc national du Kilimandjaro, destiné avant tout à servir de ceinture naturelle au Mont Kilimandjaro, le parc national du lac Manyara, englobant un grand lac faisant partie intégrante de la grande faille de la Rift Valley, et le parc national de Tarangire, qui s'étend au Sud d'Arusha sous une savane africaine ponctué d'acacias et de baobabs.

 

SerengetiMais le plus grand parc de Tanzanie reste le Parc du Serengeti avec 14 750 km². Situé à l'Ouest de la région du Ngorongoro, il abrite des paysages d'une beauté époustouflante et une faune sauvage extrêmement variée. Sa célébrité mondiale est connue de par sa migration annuelle de plusieurs milliers d'animaux, les plus connus étant les gnous, zèbres et gazelles. Ce parc national compte des centaines d’espèces différentes de mammifères, d'oiseaux, de reptiles, d'insectes ainsi qu'une très grande variété de végétation.

 

À l'Ouest se trouvent le parc national de l'île de Rubondo au Sud-Ouest du lac Victoria, le parc national du fleuve Gombe sur la rive Est du lac Tanganyika et le parc national des montagnes Mahale, deuxième sanctuaire de chimpanzés de Tanzanie. Enfin, au Sud, se trouvent le parc national de Ruaha, deuxième plus grand parc de Tanzanie, le parc national de Mikumi et le parc national de Saadani sur la côte, assez unique en son genre puisque les animaux y viennent sur la plage la nuit.

 

SelousEnfin, la réserve de gibier de Selous est l'une des plus grandes zones protégées au monde. D'une superficie de 55 000 km², elle se trouve au Sud de la Tanzanie. La partie Nord est réservée aux safaris photos, alors que le Sud demeure encore aujourd'hui un lieu où la chasse s'exerce dans la grande tradition sportive... La réserve de Selous est restée totalement sauvage et peu fréquentée, du fait de son éloignement des grandes régions touristiques. Elle possède une grande combinaison d'habitats : savane arbustive entrecoupée par endroit d'îlots de forêts, plaines sèches et ouvertes avec baobabs, acacias et manguiers spécifiques à la région, et mangroves dans le delta de la Rufiji.

 

Réserve de SelousLa végétation dense, parfois impénétrable, et la dispersion des animaux le long des nombreux cours d’eau rendent leur observation aléatoire. La réserve de Selous abrite cependant une faune considérable mais encore farouche, car peu habituée à la présence de l’Homme. Parmi les nombreux animaux qui vivent dans le parc, on trouve des zèbres, des gnous, des buffles et des éléphants. Le parc héberge encore quelques spécimens de l'espèce protégée du rhinocéros noir, et des groupes de lycaons et d'antilopes rares.

 

Cette profusion d'animaux a généré une économie locale tournant autour de ce que l'on appelle parfois l'écotourisme. Désormais, en Tanzanie, l'activité touristique est soigneusement gérée afin que les profits générés contribuent au maintien de la protection du cadre naturel. Le tout pour conserver cet Eden magnifique que recèle la Tanzanie, et qui offre un terrain d’exploration extraordinaire à celui qui saura prendre son temps et laisser ses sens en éveil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alain-Marc 05/08/2010 22:43



Bonjour et félicitations, vous entrez dans la grande famille des carnettistes d’Over-Blog, il est super votre blog et c’est avec plaisir que je l’accueille dans la communauté des carnets de
voyages que vous pourrez rajouter aux communautés auxquelles vous appartenez, puisque vos articles peuvent intéresser de nombreux internautes, tant par l’attrait de vos travaux, que leur variété
.
Je vous y souhaite donc la bienvenue et vous félicite pour l’intérêt de votre journal en ligne .
Je ne doute pas que par la constance de vos publications que par leur attrait et leur bon niveau, vous participerez avec succès à la marche en avant de cette communauté dont nous constatons avec
plaisir qu’elle est en train de devenir une référence, au-delà même de la plateforme d’Over-Blog .
Alors maintenant à vos articles, appareils photos, stylos et crayons, pour nous offrir avec toujours plus de talent votre contribution à la connaissance de la beauté et des richesses sans
frontières, n'hésitez pas à publier avec nous souvent, et je sais que vos articles seront appréciés des visiteurs de la communauté .
Bien cordialement,

Alain MARC de www.Aquarelle-en-voyage.com 



Didier 07/08/2010 17:37



Merci pour votre message fort gentil et accueillant :)
Je posterai avec plaisir mon carnet de voyage sur votre communauté.


Au plaisir de vous lire également sur votre site :)