J5 - La grande traversée de la vallée de Barranco

Publié le par Didier

Du Mont Shira à la paroi de Barranco, une journée sous le sommet enneigé du Kibo...

 

Le réveil du troisième jour se fait sous un grand ciel bleu, qui laisse apparaître les sommets blancs du Kibo, mais aussi avec un léger mal de tête et des petits vertiges, dus à l'altitude. Une aspirine et un petit déjeuner en plein air plus tard, le départ est donné. Au programme aujourd'hui, montée à Lava Tower à 4 630 mètres d'altitude, et redescente à Barranco Camp pour la nuit à 3 950 mètres.

 

Shira au matin   Le Kibo

 

Le décor change radicalement par rapport à la veille, cela devient beaucoup plus désertique, je n'aperçois plus que des roches volcaniques avec quelques lichens oranges dessus. Pendant toute la montée à Lava Tower, le Kibo nous apparaît avec ses glaciers spectaculaires.

 

Paysages désertiques2   Paysages désertiques

 

C'est d'ailleurs avec cette magnifique vision du Kibo enneigé que je m'arrête à Lava Tower pour le déjeuner. Et là, j'ai eu une belle surprise car le cuisinier nous a préparé... des frites ! A plus de 4 600 mètres d'altitude, ça paraît presque incroyable, et je les savoure d'autant plus !

 

Lava Tower

 

Malgré le soleil et le ciel dégagé, le froid de l'altitude se fait sentir, et pour la première fois je sors mes gants et mon bonnet polaire. Mon mal de tête matinal est finalement passé assez rapidement dans la matinée, mais me reprend juste après le repas. Pendant la montée, j'ai également croisé plusieurs personnes qui avaient l'air de souffrir du mal des montagnes. D'ailleurs, un de nos porteurs ne se sentait pas bien ce matin non plus...

 

Vallée de Barranco   Vallée de Barranco 2

 

Dans la descente, j'aperçois de nouveaux séneçons géants et lobélies, plus nombreux que sur le chemin de la veille, mais assez vite cachés dans les nuages. En effet, je me retrouve très vite à marcher dans une brume de nuages jusqu'à l'arrivée au camp de Barranco. Cela donne un petit côté mystérieux à la journée...

 

Séneçon géant  Végétations dans la vallée de Barranco  Lobélie géante

 

La haute altitude a décidément fait son effet au sein du groupe aujourd'hui, car mon léger mal de tête est toujours présent, et désormais Padrig et Yannick en ont aussi un léger. Seule Michèle ne semble souffrir de rien, peut-être grâce au coca qu'elle prend en homéopathie. Un autre de nos porteurs ne se sent pas bien également, et a même des problèmes pour respirer. Pour essayer de le soulager, nous décidons de lui donner un demi comprimé de diamox.

 

Après l'installation au campement, je profite d'un peu de temps libre avant le dîner pour explorer les alentours du camp avec Michèle et Yannick, et admirer ainsi les magnifiques effets de lumière dans les nuages au pied du Kibo et de la paroi Barranco que je gravirai demain matin.

 

Barranco Camp

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Kallisto 05/10/2010 08:24



Du mal à me concentrer sur le texte... Suis obnubilée par tes photos :D !



Didier 05/10/2010 13:07



Je ne me lasse pas de les regarder non plus


Tu verras vendredi, celles des glaciers sont encore plus magnifiques