J13 - Pistes, poussière et Vallée du Grand Rift

Publié le par Didier

Arrivée dans la Vallée du Grand Rift Africain...

 

Cette journée est placée sous le signe du voyage car nous sommes transférés vers la vallée du Lac Natron, 260 kilomètres plus au Nord, ce qui fera environ 8 heures sur les routes et pistes Tanzaniennes...

 

Oasis

 

En quittant le Parc du Serengeti, j'aperçois encore une très belle oasis, d'où surgit d'ailleurs un crocodile. Et un peu plus loin, ce sont des éléphants qui nous font l'honneur de se montrer enfin. Ce sont en effet les premiers que j'aperçois dans ce Parc, et ce n'est pas faute de les avoir cherchés pendant les deux derniers jours.

 

Crocodile   Eléphant

 

Pendant le trajet, je croise de nombreux villages Masaï, et à chaque passage, des enfants nous courent après pour avoir du chocolat ou des barres de céréale. Julie leur donne des pâtes de fruit, et ils demandent amusés à Boni ce que c'est !

 

Enfants Masaï  Enfants Masaï 2  Enfant Masaï

 

Sur la route, c'est une suite de bosses et de trous, on passe même des fois dans des lits de rivière asséchés en cette saison. Et c'est sans oublier la poussière très abondante sur ces chemins caillouteux. La route devient vite très longue pour tout le monde...

 

Mais à la première vision du Lac Natron et de ses alentours, les sourires sont de retour et le voyage de la journée est déjà oublié devant la magnificence de cet endroit. Le Grand Rift Africain est superbe, les couleurs sont d'un incroyable éclat en cette fin de journée.

 

Lac natron   Rift

 

Je me sens littéralement transporté sur une autre planète. Au fond de la vallée, j'aperçois également l'Ol Doinyo Lengaï, la montagne sacrée des Masaï, qui culmine à une altitude de 2 960 mètres. Son nom signifie « Montagne des Dieux » dans la langue Maa.

 

Il s'agit du seul volcan actif de Tanzanie, et également le seul volcan au monde à émettre de la carbonatite. Cette lave prend une teinte blanche lorsqu'elle refroidit et ses minéraux s'hydratent avec l'humidité de l'air, donnant ainsi son aspect enneigé au volcan.

 

Lengaï et rift

 

Avant d'arriver au camping, on passe devant l'un des nombreux villages Masaï de la région, et je peux apercevoir de près les maisons typiques Masaï. La douche du camping est accueillie avec la plus grande joie, car mine de rien j'ai mangé pas mal de poussière pendant tout le trajet d'aujourd'hui.

 

Village Masaï   Village Masaï 2

 

Dans la soirée, je croise Nicolas que j'avais rencontré dans la navette en venant de Nairobi. Il me propose de faire l'ascension de l'Ol Doinyo Lengaï avec lui cette nuit. Je ne réfléchis pas longtemps, et je choisis de tenter cette nouvelle aventure, au détriment de la visite le lendemain matin du Lac Natron et de ses fameux flamants roses avec le reste de mes compagnons de voyage.

 

Je rencontre mon guide pour cette ascension, Alais, un Masaï qui habite dans un village près du camp et qui connaît très bien la route pour monter au sommet, l'ayant déjà atteint environ 200 fois. Rendez-vous est donc pris pour 23h le soir même pour réaliser cette ascension de nuit, et voir le lever de soleil au petit matin du sommet... comme le Kilimandjaro une semaine auparavant...

Publié dans Carnet de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Kallisto 23/10/2010 11:28



Je suis extrêmement jalouse de tes photos figure toi...


Très bel article, encore une fois :)



Didier 23/10/2010 14:14



Oui c'est vrai que les paysages sont magnifiques


Et encore, attends de voir celles du Lengaï demain